bonnes resolutions

Pourquoi les bonnes résolutions ne servent à rien et mon secret pour bien commencer l’année.

Si tu as l’habitude de prendre de bonnes résolutions pour la nouvelle année (et de les laisser tomber au bout de quelques jours, mois…), je te propose d’essayer cette année, quelques chose de meilleur pour le moral : une liste de joies.

Si tu peux prendre 15 à 30 minutes pour faire un bilan totalement subjectif de l’année, qui se termine, en ne retenant que ce qui t’a apporté de la joie et du positif et élaborer une liste d’éléments positifs à entretenir, je te garantis que ce sera plus facile à tenir que de vouloir corriger certaines de tes habitudes ou comportements et en plus tu iras à la rencontre de ton étoile intérieure, celle qui t’aide à briller toute l’année.

Dans cet article, nous allons explorer comment faire le point sur l’année (et la décennie!) écoulée, d’une manière bénéfique pour ton moral et ta motivation, même si tu as l’impression que cette a été merdique, pire que l’année passée et celle d’avant réunie .

Résultat, ce bilan 100% impartial te permettra d’éviter de ruminer sur les belles résolutions non tenues.

Si tu veux passer directement à l’action et faire rédiger ta liste de joie, tu peux utiliser la checklist que j’ai préparée pour te faciliter ce moment de réflexion (tu peux la télécharger directement ici, sans inscription)

Le problème avec les bonnes résolutions du jour de l’an

Que ce soit de faire plus de gym, passer plus de temps en nature ou écrire régulièrement du contenu pour ton audience, le problème avec les bonnes résolutions du jour de l'an, c’est qu’on ne les tient pas dans le temps.

Du coup, elles laissent un goût amer, la motivation en prend un coup. Résultat, rien ne s’améliore vraiment.

L’erreur vient souvent du fait que nos nouvelles résolutions sont trop contraignantes, grignotent trop de temps dans notre calendrier ou sont trop de changements à faire à la fois.

Le mythe du réinitialisation des compteurs aux 01.01

Les entrepreneurs sont des hommes et des femmes comme les autres.

Ils pensent que l’élan de la nouvelle année va les aider à changer. Ils pensent que se poser au lendemain de Noël et rédiger une liste de choses qu’ils veulent faire différemment pour l’année à venir va les rendre meilleurs (plus sportifs, plus patient avec leurs enfants, plus efficace dans leur boulot…). C’est aussi le moment de l’année où ils établissent leur objectifs annuels.

D’un côté, ils ont raison. La fin d’année correspond à la nouvelle lune en Capricorne, dont l’énergie est la plus propice de l'année au sérieux, à se poser avec ses objectifs et ses rêves, de les regarder en face. C’est l’heure du bilan, qui coïncide super bien avec une fin d’année. Tu peux voir ce que tu as mal fait, c’est le moment d’y aller sans se voiler la face.

En général, on profite de l’énergie du Capricorne pour planifier, pour s’organiser et croire en soi. La saison du Capricorne est le moment parfait pour rêver et manifester de façon visionnaire, à long-terme. C’est donc cela que traditionnellement on y décide ses bonnes résolutions pour l’année.

Le problème, c'est de décider en bloc de changements radicaux ne fonctionne pas très bien

A la place, depuis quelques années je clarifie mes intentions et me fixe des objectifs trimestriels, mensuels, hebdomadaire et journaliers. J’y intègre aussi de nouvelles habitudes et plutôt que de décider de toutes les appliquer d’un coup le 1er janvier, je les ventile sur l’année, progressivement.

J’utilise le planner Conqueer Your Year de Natalie McNeil.

J’ai remarqué aussi que porter mon attention sur ce qui m’a donné de la joie et favoriser les projets sensés m'en apporter me mettait dans de meilleures disposition mentales pour affronter la nouvelle année.

Les bonnes résolutions ne sont pas agiles

En plus de tout ça quand on se fixe de bonnes résolutions en une fois pour tout le reste de l’année, ce n’est pas souple, pas agile comme on dit dans la gestion de projet.

En se fixant des objectifs tous les trimestres, tous les mois et toutes les semaines, tu mets en place une organisation adaptative, qui peut aussi respecter tes propres cycles (voir mon article "5 habitudes de Slowpreneur à adopter pour changer de rythme et éviter le burn out").

C’est pour çà que plutôt que de faire une liste de bonnes résolutions pour la nouvelle année, je prends désormais un temps pour moi, pour faire un bilan de l’année écoulée, généralement entre le 21/12 et le 1/01 et pose mes intentions pour  ensemencer l'année à venir.

Un bilan 100% subjectif, avec un gros focus sur ce qui a été positif et m’a apporté de la joie.

La liste des joies

Chaque année est porteuse de sens, d’épreuves, de satisfactions, de bonheur mais surtout d’évolution.

Plutôt que de faire une liste des nouvelles résolutions visant à corriger certains comportements ou attitudes que tu souhaiterai améliorer dans ta vie de Slowpreneur.e, je te propose un rituel à réaliser en le Solstice d’hiver et l’Epiphanie

Prends un moment pour cela, au calme, assure-toi que tu ne seras pas dérangé.e. Prends un  jolie carnet (j’utilise tout spécialement pour l’occasion une carnet de note Moleskine Bleu ) et un stylo et dédie ce moment aux instants de bonheur de l’année écoulée, en tête à tête avec toi-même. Tu peux allumer une bougie ou diffuser ton encens préféré.

Réponds sincèrement à ces questions sur l’année qui s’achève:

  • Qu’ai- je à célébrer ?
  • Quel moment m’a fait rire aux larmes?
  • Quel moment m'a fait sourire pendant de longues heures?
  • Quelle a été ma plus belle découverte?
  • Quelle a été ma plus belle rencontre?
  • Où me suis-je senti en pleine confiance?
  • Avec qui ai-je partagé un souvenir que je ne suis pas prêt.e d’oublier?
  • Quel(s) doux compliment(s) ai-je reçu?
  • Quel(s) événement(s) m’ont apporté un instant de bonheur, de joie, de plénitude?
  • Quel(s) rêve(s) ai- je réalisé ?
  • Pour quoi ai-je de la gratitude ?
  • Quelles leçons, enseignements ai-je à tirer des épreuves, obstacles, défis que j’ai rencontré ?

 

Et ce qui a planté?

Je sais, tu vas me dire, mais comment progresser si je ne considère pas ce qui a planté cette année et si je ne me fixe pas comme résolution de changer cela ?

C’est vrai, faire un bilan permet de laisser la place nette à l’avenir.

Clarifier tes intentions, permet de choisir les rails qui vont te conduire vers ta version du bonheur. Alors plutôt que de te concentrer sur des résolutions, je te proposes de clarifier tes intentions en répondant à ces questions :

  • Que puis-je améliorer en moi ?
  • Que puis-je changer dans ma vie, mes pensées, mes habitudes, mes actions pour être aligné(e) avec moi-même et mes valeurs ?
  • Qu’est-ce qui me rend heureux(se) et que je n’ai pas pris le temps de faire cette année ?
  • Qu’est ce qui a besoin de renaitre en moi et dans ma vie ?
  • Qu’ai- je vraiment envie de réaliser cette année en contribuant au monde ?
  • Qu’est ce qui me fait vibrer, me met en joie, me donne l’élan de vivre ?
  • Qu’ai- je envie de mettre en place dans ma vie pour être aligné(e) avec mes valeurs ?
  • Quels rêves vont devenir mes priorités et quelles actions vais- je mettre en place pour les réaliser ?

Faire un bilan te permet de te délester de ce qui te pèse, de garder ce qui te convient, te porte et te fait vibrer. Faire du vide, pour laisser la place au renouveau.

Prends le temps de visualiser tes intentions

en les ressentant émotionnellement comme si elles étaient déjà réalisées.

Pour cela ferme maintenant les yeux et pose ton regard et ton sourire vers l’intérieur et laisse cette énergie te transporter pendant quelques minutes.

Tu peux même te préparer un tableau de visualisation à base de photos, dessins et autres images découpées dans des magazines. La co-création se met en place lorsque tu aligne tes  actes, pensées et paroles avec tes valeurs, rêves et intentions posées

On est pas des chats.

On a qu’une seule vie. Placer le sérieux, l’excellence, le sacrifice, la compétitivité au coeur de nos vies ne mène qu’à la fatigue, la tristesse et le burn out?  Si je mourrais demain, j’aimerai que la joie, la collaboration, le sens soit au centre de ma vie d’aujourd’hui. Aurais-je choisi cette journée que je viens de passer si j’avais sur que c’était la dernière?

Moi non, sur certains points. J’aurai passé moins de temps collé à mon écran. J’aurai automatisé encore un peu plus de mon business pour pouvoir consacrer plus de temps aux échanges humains (avec mes clients, amis, voisins…) et moins à des tâches rébarbatives (envoyer des emails).

 Je t'ai menti

Oui, je t’ai menti en début d’article (enfin, j'ai changé d'avis), les bonnes résolutions je vais en prendre quand même une pour l’année à venir : me rappeler régulièrement que je peux mourir demain. Histoire de ne pas perdre mon temps avec des trucs chiants à mourir.

Pour moi, être Slowpreneure c'est contribue au monde de manière durable, avec simplicité et authenticité, sans gaspiller son énergie, sa santé ni son mariage. Ca vient avec des notions de sens, de fun et de joie.

Pour préparer cette année nouvelle qui s’annonce, je te propose de capturer et matérialiser dans ta liste les joies de l’année passée. Et pour rester sur cette lancée, d'écouter ta voie intérieure, celle qui te dit ce qui te rend vraiment heureux.

Dans cet article je t’ai parlé de préparer l’année qui s’annonce en matérialisant les joies de l’année écoulée sous la forme d’une liste. Je te propose d’utiliser la joie comme filtre de décisions pour tes projets de l’année à venir. Si un projet, une action ne te met pas en joie, donnes toi la possibilité de dire non, ok?

Si tu es vraiment intéressé.e par mettre plus de joie dans ta vie, et profiter de la prochaine décennie, de changer de rythme pour aller plus loin, plus longtemps, je t'invite également à lire mon article sur le Slowprenariat : Comment devenir un Slowpreneur et entreprendre avec joie, sans gaspiller son énergie, sa santé et son mariage?

 

© Photo: Dilyara Garifullina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *