Marlie Digital rejoint les partenaires officiels 1% Stripe Climate

Contribuer à un futur plus durable.

 

La mission de Marlie Digital est d’aider les entrepreneurs à avoir plus d’impact positif en préservant leur capital bien-être et la planète. Bref, à devenir des Slowpreneurs.

L’éthique, la durabilité et la protection de l’environnement font partie de nos valeurs.

C’est pour ça que d’après moi, le slowpreneuriat –  que je définis comme l’action d’entreprendre autrement, en mixant minimalisme et écologie intérieure et environnementale pour vivre sa vie de rêve, avoir de l’impact positif sans cramer ni ses ailes ni la planète – doit embrasser la notion de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises)

En matière d’émissions de CO2, internet pollue 1,5 fois plus que le transport aérien.

Pour Marlie Digital et ses clients, internet est un outil indispensable car il permet la mise en place des 4 piliers du slowpreneuriat mais c’est aussi un facteur aggravant du réchauffement climatique induit par l’homme.

La moitié des gaz à effet de serre produits par internet provient de l’utilisateur, l’autre moitié vient du réseau et des data centers. Ton site internet induit les deux. Contrairement à des pratiques de consommation qui peuvent être changées ou améliorées (le tri de tes déchets de bureau, le choix de ton mobilier, le télétravail, chauffage aux énergies renouvelables …) nous ne reviendrons pas en arrière sur l’utilisation d’internet.  Il faut donc améliorer nos pratiques et agir pour recycler le CO2 émis en trop grande quantité.

Des principes d’éco-conception des sites internet peuvent être mis en place pour limiter la pollution numérique, et c’est un chantier sur lequel Marlie Digital se penche depuis 2021 : j’ai rejoins le collectif d’entrepreneurs responsables We act 4 Earth pour améliorer mes pratiques RSE, i.e préserver le capital social et écologique de la planète.

Bien que nécessaires, les solutions actuelles d’élimination du carbone comme la reforestation (que je soutient depuis 2015 via
l’association Coeur de Forêt) ne suffiront pas pas à résoudre le problème de l’élimination du carbone. Il est donc essentiel de développer de nouvelles technologies d’élimination du carbone qui, seront capables de traiter à moindre coût un volume important de carbone d’ici 2050.

 

empreinte carbonne du web

Marlie digital et slowpreneurs.com reversent désormais 1% de leur ventes a stripe climate

Puisque l’éco-conception des sites internet est une pratique assez technique, qui nécessite de revoir certaines choses sans sacrifier la qualité du design, le choix d’un hébergeur fiable et réactif … j’ai décidé de passer à l’action avec quelque chose que je pouvais mettre en place immédiatement et qui serait proportionnel à mon volant d’affaire :   contribuer financièrement au développement d’initiatives pour la réduction du CO2.

J’ai toujours été particulièrement inspirée par la philosophie du pionnier philanthrope Yvon Chouinard, fondateur et propriétaire de Patagonia. Puis par la suite par l’engagement de la marque Veja quand à l’empreinte carbone entreprise. Patagonia fait campagne depuis longtemps pour que les entreprises jouent un rôle de premier plan dans la lutte contre le changement climatique. Yvon Chouinard est le co-fondateur du collectif 1% for the Planet.

Je trouve très excitante l’idée de contribuer avec un outil que nous maîtrisons : nos entreprises. 

C’est encore plus satisfaisant quand ce processus s’intègre de manière fluide et automatisée dans nos parcours de vente. C’est le cas avec Stripe Climate, la nouvelle option de Stripe.com qui permet aux commerçants en ligne de mettre de côté une fraction de leurs revenus pour permettre le développement des technologies émergentes d’élimination du carbone.

Ce que je trouve intéressant dans cette approche, c’est qu’il s’agit de développer des solutions d’élimination permanentes du carbone, ce qui me semble plus audacieux et durable que les programmes traditionnels de compensation du carbone qui sont du pur greenwashing à mes yeux.

Grâce à Stripe Climate, les contributions de Marlie Digital et Slowpreneurs.com sont automatiquement collectées par Stripe sur les ventes réalisées en ligne, lors du règlement des clients. 

Mes deux sites web sont donc désormais paramétrés pour que je contribue  à hauteur de 1% de mes ventes pour aider à lutter contre le changement climatique. C’est donc aussi toi qui contribue, en choisissant de collaborer avec moi, tu seras d’ailleurs informé sur ton reçu.

Et le plus beau dans tous ça, c’est que je n’ai aucune démarche supplémentaire à faire.  A chacune des ventes la commission est prélevées directement, ce qui rentre à 100% dans un de mes piliers favoris du slowpreneuriat : l’automatisation des processus les plus rébarbatifs.

stripe climate
stripe climate

Tu peux toi aussi apporter ta pierre à l'edifice

Le sites internet et les marketing funnels que je conçois pour mes clients slowpreneurs s’appuient tous sur le passerelle de paiement Stripe. J’invite donc désormais tous mes clients en phase avec cette notion de contribution à rejoindre le mouvement pour financer des technologies novatrices d’élimination du carbone, comme Project Vesta qui exploite la puissance des océans pour éliminer un billion de tonnes de CO₂ en excès de l’atmosphère.

Si tu veux rejoindre les rangs et participer à cette démarche éco-engagée, il suffit d’activer cette option sur ton compte Stripe et de choisir ton pourcentage de contribution (tu peux donner plus ou moins que 1%, selon tes ressources du moment et varier ce pourcentage quand tu le souhaites).

Pour que nous parvenions à réduire massivement nos émissions de carbone, chacun doit apporter sa pierre à l’édifice.

ça t'a été utile? partage cet article?
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email
A propos de l'auteur

Emilie Grau

J’accompagne depuis 8 ans la stratégie digitale des Change Makers. Parce que le Time Machisme et la Digital Addiction font des ravages sur la santé et les relations des entrepreneurs, il est temps de montrer la voie d’une nouvelle façon d’entreprendre : le Slowprenariat.