Slowpreneur et Stress Numerique

Slowpreneur : comment digitaliser ton business sans souffrir de stress numérique ?

Les Slowpreneurs ont un relation d’amour/haine avec internet, et les écrans dont la toxicité n’est plus à démontrer.

D’un côté, internet, c’est l'opportunité d'entreprendre hors des grandes villes, et d'arrêter d’échanger ton temps contre de l’argent en opérant une transition vers un business modèle scalable, de l’autre côté c’est aussi une source très fréquente d’addiction digitale, d’anxiété et de fatigue.

Dans cet article, je te guide pour qu'internet et les écrans ne fassent pas un hold-up sur ta vie et partage avec toi des suggestions pour limiter ton stress numérique et améliorer ton sommeil, ta concentration, ta productivité, ton énergie et tes relations.

Les signes du stress numérique

Tu te sens stressée, jalouse, aigrie, anxieuse, au bord du burn-out alors que ta mission est d’aider les autres, de participer à un monde meilleur et que tu as décidé de devenir une Slowpreneure? Tu n'es pas toute seule , nous sommes légion.

Faits pour nous faciliter la vie, les écrans toujours plus nomades, ludiques et performants ont fini par nous asservir. Nous sommes sommes débordées, stressés, surmenés, engloutis par le manque de temps et victime de cette frénésie digitale.

Email. Tweet. Facebook. Instagram. Whatsapp. Call. Play. Browse. Shoot. Film. Record. Note. Blog. Watch. Nous touchons en moyenne nos  smartphones 2 716 fois par jour  (source Deloitte) et scrollons 92 mètres ...

Nos vies placées sous le signe de la productivité à tout prix ne nous conviennent plus, nous sommes de plus en plus nombreux à chercher une vie plus calme, plus slow, comme le montre le boom du yoga et de la méditation et des retraites en nature... et pourtant notre temps d'écran ne diminue pas.

As-tu déjà traqué ton ton d’écran?

Il se peut que tu souffres de stress numérique, si :

  • Tu dors mal
  • Ta capacité de concentration est réduite à celle d’un poisson rouge (9 secondes)
  • Tu te sens anxieux.se sans ton téléphone et de mauvaise humeur à chaque fois que tu vas sur les réseaux sociaux
  • Tu te compare aux autres sans cesse, tu as l’impression que tes concurrents font tout mieux que toi (le fameux syndrome de l'imposteur!) et tu procrastines à fond
  • A la fin de la journée tu as l’impression que rien d’important n’a vraiment avancé pour ton business et pourtant tu es épuisée

Et même d'addiction digitale si :

  • Tu dors avec ton téléphone dans la chambre
  • Tu checkes tes mails, tes réseaux, les news et tes notifications au saut du lit, aux WC et dans les moments d'attente
  • Tu te remets sur un écran après avoir coucher les enfants
  • Ton temps de qualité en famille/couple est grignoté par toujours plus de temps d’écran
  • Tu as l’habitude de consulter tes mails 24/7 et d’y répondre dans les deux minutes

Les entrepreneurs manquent de silence et de concentration

Nous les entrepreneurs, vivons dans un monde gouverné par l'urgence, où règne l'obsession d'être le premier. Et la technologie nous en donne les moyens.  Revers de la médaille, le  WiFi, les écrans et les réseaux sociaux nous pompent notre temps et notre énergie.

Aux pathologies de stress, désorganisation, culpabilisation, auto-reproche, anxiété et dépression s'ajoutent désormais une kyrielle de nouvelles maladies aux noms farfelus : nomophobie, binarisme, zombiquisme… Nos vies sont devenues étriquées, limitées par la taille de nos écrans ! Nous sommes devenus esclave d’une technologie créée pour nous libérer...

Le problème, c’est que la technologie a été conçue pour être dure à ignorer. Avec elle notre bureau tient dans la poche et nous réagissons aux notifications et autres alertes de façon très primaires, notre cerveau réclamant sa ration de dopamine, faite de like et de mentions.

Le silence et la concentration sont devenus des ressources rares et précieuses dans notre monde dominé par le digital. Sans eux, difficile de nous reconnecter à notre voie intérieure et de se concentrer sur la stratégie, si utiles pour gérer notre vie et nos affaires.

Démystifions le monde digital

Le monde digital n'est pas mauvais, il est trop bon

C’est pourquoi nous passons tous notre vie dessus, au détriment de notre santé mentale et physique

Tu te rappelles peut être des Tamagotchi, ces animaux de compagnie virtuels japonais lancés dans les 90’s? C’est le même genre de relation de dépendance non assumée que nous vivons avec nos écrans aujourd’hui. Nous avons introduits des tyrans dans nos poches qui sollicitent notre attention 7/7.

Ce n’est pas le monde digital lui même qui est mauvais, mais son omni-pénétration dans toutes les sphères de notre vie, qui ne laisse aucun répit à nos corps et nos esprits.

Quand aux appareils eux mêmes, leurs electro-smogs (micro-ondes issus de la téléphonie mobile, WiFi, Bluetooth) réputés nuisibles pour notre santé, limiter leur utilisation au maximum ne peut que te faire du bien. Utiliser au maximum une connexion filaire et désactiver le WiFi permanent sont des gestes simples faciles à adopter. Et si tu travaille, comme c’est mon cas, toute la journée sur ordinateur, pas besoin d’être collé en plus à ton smartphone! Passe-le en mode avion et réactive-le quand nécessaire.

Pour mieux servir tes clients, be off-line

Soyons honnête, checker sa  boîte mail toutes les 5 min et  répondre à tes emails dans les deux minutes qui suivent leur réception ne permet pas d'aiderefficacement ses clients.

Non seulement tu risques de bacler ta réponse et d’offenser ton destinataire, mais en plus tu passes ta journée à endosser la casquette de technicien, pas celle d’entrepreneur.

Les appareils digitaux nous réduisent à une relation fonctionnelle à nos affaires : répondre à des emails, traiter des commentaires,  animer des réseaux, créer des publicités. Nous exécutons des process, voir des tactiques, comme des techniciens fonctionnels et interchangeables. Le rôle d’un entrepreneur est plus vital: la stratégie et la création de contenu devraient constituer l’essentiel de ses journées

Si tu ne peux pas déléguer les tâches fonctionnelles, essaye de réduire le temps que tu y passes, en utilisant le time blocking, i.e en bloquant des créneaux de horaires consacrés exclusivement à ses tâches. Cette méthode permet de fixer des limites au temps consacré à une tâche (par exemple traiter tes mails), mais aussi de se concentrer sur une tâche en particulier, d’éviter le phénomène de “zapping” qui réduit ta productivité.

J’évite personnellement de commencer la journée par mes mails, afin de ne pas me laisser dicter mon agenda par les autres et commencer par la création de contenu.

Ls plus belles choses se passent dans le monde réel

Les idées et les partenariats surgissent souvent loin des écrans, lors d’une ballade en nature, d’un bon diner ou d’une partie de tennis, pas en répondant à des emails.

Même si tu sers magnifiquement bien tes communautés en ligne avec des formations, des rituels ou des podcasts, créer des connections humaines réelle, passer du temps ensemble est irremplaçable, attention à ne pas l’oublier en digitalisant ton business.

C’est pour cela que même si j’incite tous mes clients à automatiser une partie de leur marketing, digitaliser une partie de leur enseignement, je les incite également à continuer à organiser/participer à des événements, des ateliers, des cercles de femmes, des retraites, des conférences dans le monde réel. Les gens veulent sentir ton énergie, les membres de ta communauté  veulent créer des liens.

C'est notamment ce que fais très bien l'école de magie intérieure ouitch.com :

exemple ouitch.com

Être connecté nous a déconnecté de notre humanité

Nous passons 5 fois plus de temps à consommer de l’information aujourd’hui qu’en 1986 mais cette connexion constante et le déluge d’information auquel nous sommes confronté augmente les cas de burn out, le stress et diminue notre capacité de concentration. Aujourd’hui 1/3 des travailleurs français est victime du stress numérique!

Le mode zombie

Nous sommes drogués aux web, aux écrans et hypnotisés par les likes. Etre connecté sans cesse nous déconnecte, notre mémoire immédiate et notre capacité de concentration ont drastiquement diminué, notre immunité baisse, nos relations de couples se détériorent… nous passons en mode zombie.

L’essort de la #slowtoute

Pas étonnant que nous soyons de plus en plus à vouloir ralentir, passer en mode slow (#slowtoute comme disent les quebecois) dans toutes les sphères de notre vie : de s’offrir des week-end de digital detox (comme j’en propose dans ma maison d’hôtes Black Mama) ou devenir des Slowpreneurs, i.e des entrepreneurs qui choisissent de rationaliser et scaler ce qui peut l'être pour travailler avec le flow et son intuition sur le reste, au lieu de forcer les choses et de s'épuiser.

Internet est la clé du Slowprenariat.

Si tu veux changer le monde, faire la différence avec tes clients, tout en préservant ta santé et ta vie de couple, la technologie digitale à en effet son rôle à jouer. Mettre en place un business modèle scalable est aujourd’hui la façon la plus efficace de gagner plus d’argent en travaillant moins. Et ceci est aujourd’hui possible, grâce à internet, qui te permet notamment d’automatiser ton marketing et de digitaliser tes offres.

Grâce aux outils digitaux, tu peux scaler ton business, i.e  servir plus de clients sans avoir besoin d’embaucher ni de faire du présentiel. Cette digitalisation de ton business peut avoir comme malus du stress numérique, c’est pour cela que je t’invite à être extrêmement conscient.e et attentif à ta relation avec les écrans.

Le problème de la pollution electromagnétique

En plus de te rendre anxieux, stressé, jaloux, zombie, le monde digital te déconnecte de la nature, que tu ne vois souvent que via ton fond d’écran. C’est pourtant l’un des premiers remèdes gratuit pour restaurer ton immunité, justement fortement dégradé par les ondes.

C’est quand j’ai commencé à ressentir les premiers signe de stress numérique, de fatigue physique lié à l’utilisation des écrans (maux de dos, vue altérée, épuisement ) que j’ai commencé à m’intéresser à l’électro-sensibilité et aux pollutions électro-magnétiques générés par les outils que j’utilise intensivement pour mon métier.

C'est aussi à cette période que j’ai décidé de déménager à la campagne, dans une zone blanche, où je ne capte ni GSM ni WiFi du voisinage.  Si un WiFi est allumé (de manière temporaire pour collecter les SMS, Whats'App et aller sur Instagram), c'est le mien, pas celui de voisins.

Je me suis également formée en géobiologie, une science qui permet de mesurer et étudier notre exposition aux électro-pollutions et de s’en protéger, afin de pouvoir continuer à exercer mon métier tout en préservant ma santé et celle de ceux que j’aime.

On parle encore assez peu du stress numérique aujourd’hui, alors que c’est l’une des sources de burn out les plus répandues. Le stress numérique est alimenté par 3 choses :

  • la surabondance d’information, qui nous fait perdre focus et clarté
  • la FOMO ou peur de rater quelque chose entretenue par les réseaux sociaux et les e-commerçants, qui génère addiction digitale, stress et angoisse
  • la technologie elle-même qui  met notre corps à rude épreuve (sédentarité, mal de dos, vue rétrécie, pollutions electro-magnétiques)

Un bonne hygiène digitale et électro-magnétique est donc indispensable pour devenir un.e Slowpreneur.e

Mes conseils de Slowpreneur pour une bonne hygiène digitale

J’expérimente moi-même quotidiennement ses solutions pour limiter mon addiction digitale, retrouver de l’espace mental et du temps pour me concentrer sur ce qui compte pour faire avancer mon business, recharger mes batteries, retrouver du temps de qualité avec ma famille et mes amis et un peu de paix dans notre monde digital agité.

1 - Faire un audit de ton hygiène de vie digitale

Des recherches montrent qu’en moyenne nous consultons nos téléphones 150 fois par jours. Et nos  emails 15 fois par jours, alors que limiter le relevé de nos emails à 3 fois par jours diminue fortement notre niveau de stress (source: étude de University of British Columbia).

Fais le calcul, 2h/jour sur les réseaux sociaux, cela fait 56h/mois, soit plus de deux jours entier dans le mois! Si tu ajoutes à cela le temps que tu passe sur ces emails, et autres tâches qui nécessitent un écran selon ton activité et tes loisirs, cela ne laisse pas beaucoup de place les tâches épanouissantes!

La FOMO, le sentiment d'anxiété qu'une personne ressent lorsqu'elle pense manquer quelque chose sur les réseaux sociaux ou une bonne occasion de e-commerce, touche 56% des utilisateurs de médias sociaux et 69% de la génération Millénials. C’est d’ailleurs un levier très utilisé par les entreprises (offre limitées, Real-Time Event Tracking..) que dont je ne te recommande pas d’abuser dans business. C’est une bonne façon de pousser le client à acheter mais cela déclenche aussi des émotions négatives (jalousie, envie, désappointement..).

C'est pourquoi je te recommande d’utiliser un minimum de FOMO dans ta communication pour que tes clients ne réalisent même pas qu'ils l'ont expérimenté et de ton côté d’adopter la JOMO (Joy of Missing Out).

Prendre conscience de ta sur sollicitation/surutilisation quotidienne commence tracker son temps d'écran :

  • Combien de temps passe tu devant un ordinateur? sur ton smartphone?
  • Combien de temps passes-tu à répondre aux emails? sur les réseaux sociaux?
  • Est-tu plutôt FOMO ou JOMO?

2 - Mettre en place de nouvelles règles au bureau et à la maison

Le problème n’est pas d’utiliser les écrans mais de les utiliser sans limite, pour travailler, jouer, avec ou sans nos amis. En plus si tu es entrepreneur, que tu travailles de chez toi où pas, ton téléphone/ton ordinateur c’est ton bureau. Le plus simple est de te fixer des limites de temps et d’espace.

Mettre son téléphone sur off quand les enfants rentre de l’école, ne plus répondre aux emails après 19h ou décider que la chambre est une no-phone zone est un bon début. De petits changements peuvent réduire ta surutilisation des écrans et laisser du temps pour des choses que tu apprécies vraiment. Voici quelques suggestions :

Définis des no-phone zones

La chambre à coucher et la salle de bains devraient toujours être des no-phone zones, dédiées à la relaxation. Achète un réveil (de préférence à pile), réveille toi et endors toi sans téléphone. Non seulement la lumière bleue et les électrosmogs sont réputés néfastes pour le sommeil et la santé mais en plus, remplacer ton dernier scroll par un baiser à ta moitiés te donnera plus de joie.

Fixe-toi des horaires off-line

Les smartphones et les emails ont brouillés la limite vie pro/vie personnelle, mais on aussi réduit notre précieux temps de concentration. Que ce soit à la maison, en dehors de tes horaires de travail officiel, ou pendant ta journée de boulot, je te recommande de planifier des moments off-line.

Voici quelques exemples :

  • pas de mobile et d’email entre 19h et 9h
  • pas d’écran après 22h
  • adopter un screen-free day ou un Digital Sabbaths un week-end par mois avec toute la famille
  • définir 3 plages horaires/jour seulement pour consulter tes emails afin d epouvoir te concentrer sur ton travail le reste du temps
  • défini des plages horaires en mode avion, pour ne pas être déranger dans ta création de contenu

Des repas phone-free

Chez nous à table le téléphone n’a pas sa place. Quand je retrouve mes amis et que la première chose qu’ils font le temps de notre diner/apéro c’est de poser leur téléphone sur la table, j’ai l’impression de voir des enfants à la crèche collés à leur doudous! Que tu sois seul.e pour ta pause déjeuner ou avec tes collègues, laisse ton téléphone dans ton sac et concentre toi sur ton repas, savoures ton repas et la compagnie.

Sors débranché.e

Sors faire une course, une balade, ton footing sans ton téléphone. Comme au bon vieux temps (si tu es né comme moi dans les 80s tu as la chance d’avoir connu ca). Tu te sentiras peut être anxieu.se la première fois, mais si tu persistes tu verras, ça fait un bien fou. Même dans la queue à la boulangerie tu va prendre le temps de sentir l’odeur du pain, observer les vas et viens de la clientèle. Welcome back chez les humains!

3 - Communiquer sur ton choix d’entreprendre de manière plus saine

Utilise ta signature pour passer l’information en douceur à tes clients et interlocuteurs

N’hésites pas à insérer un message dans ta signature mail, comme le fais l’équipe de ouitch.com pour prévenir tes clients que tu ne réponds pas au emails le soir et le weekend. Si tu utilises un service de signature comme Wisestamp, c’est très facile:

 

exemple ouitch.com

Communique avec transparence / réassurance auprès de ces clients

Limiter les stress numériques c’est aussi s’enlever la pression de deadline intenables quand les événements de la vie (maladie, décès d’un proche, déménagement, naissance…) s’en mêlent. Travailler jusqu’à 2 heures du matin pour rattraper le retard n’est pas une solution. Si tu ne peux pas livrer la formation ou le rituel prévu dans les temps, prend le temps de communiquer en toute transparence avec tes clients, je suis sûre qu’ils seront compréhensifs et reconnaissants pour ta transparence.

Voici encore un exemple, tiré de la communication de ouitch.com, suite à l'annulation d'un rituel  :

exemple ouitch.com

Implique toute ta famille

Faire une digital detox c’est comme arrêter de fumer. C’est plus facile si toute la famille  s’implique. Prévient les membres de ta famille de ta décision (ce sera sûrement plus dur avec tes adolescent, mais il faut au moins que ta moitié joue le jeu).

Prévois une boite ou un panier pour mettre tous les téléphones, par exemple à l’entrée de la maison. Discute des règles (no-phone zone, screen-free time, un phone-free day ou un digital sabbat…), défini une période de test pour voir comment cela fonctionne pour toi et la famille, adapte le plan pour maximiser les chances de réussite de toute la famille.

4- Compenser ton temps d'écran avec des activités créatives manuelles ou de pleine conscience

Les activités manuelles et de pleine conscience sont capables de régénérer notre capacité d’attention.

Être totalement absorbés nous permet de ralentir et de restaurer notre cerveaux. J’adore personnellement me détendre en créant des bâtons de fumigation (smudge stick) avec des plantes aromatiques issus du jardin, ou réaliser des sculptures en tissu ou en céramique.

L’idéal est d’avoir les deux mains occupées (comme ca tu ne peux pas utiliser ton téléphone): la couture, la cuisine, la lecture, le dessin, la céramique, le yoga, la course à pieds, le surf…

Se reconnecter avec la nature et découvrir son pouvoir régénérant

Il ya une chance sur deux pour que ton fond d’écran représente la nature… mais que tu sois tellement connecté à ton écran que tu ne notes même plus les changement de saison. Combien de fois dans le passé ai-je été incapable de répondre à ma mère qui me questionnait sur la météo parce que j’avais passé la journée le nez dans un écran?

En Occident,  passons en moyenne 90% de notre vie à l’intérieur. Même pour faire du sport, nous choisissons des salles et restons collés à nos iWatch et autres appareils connectés.

Sortir marcher en nature

Le meilleur cadeau que tu peux faire à ton cerveau est de marcher dehors, sans équipement technologique, de préférence dans la nature. Il est prouvé que la nature améliore non seulement l’humeur mais la mémoire à court terme et réduit les pensées négatives

Dans mon agenda, tous les jours à 16h j’ai RDV avec Dame Nature, pour 45 min de balade en forêt. Ce créneau est bloqué dans mon agenda, et peut être avancé ou reculé en fonction de la météo et de la saison. C’est plus efficace pour moi qui travaille toute la journée sur un écran que d’aller à la salle de sport.

Jardiner

Jardiner est une expérience thérapeutique! Tous nos sens sont mis en éveil par l’odeur de la terre et des plantes, l’observation des insectes, du ciel, des arbres, le chant du vent  et des oiseaux. Même si tu n’as pas de jardin, regarder une plante pousser te reconnecte avec les saisons et le cycle de la vie.

S’assoir dans un parc ou une pelouse

S’assoir directement au sol sur une pelouse, pieds nus, nous reconnecte avec la terre et nous permet de nous décharger des champs électriques induits par nos écrans. Le “earthing”  est considéré comme une pratique salvatrice. Sens l’herbe sous tes pieds, respire, relaxe.

5 - Observer les résultats et adapter tes pratiques

Mesure le changement

Après avoir mis en place ces suggestions pendant quelques semaines au bureau et à la maison, fais un point.

  • Comment te sens-tu?
  • Quels sont les changements sur ta vitalité? Ta productivité? Ton humeur?

Notes ce qui a été fait dans un carnet et le résultat (et n'hésites pas à venir les partager en commentaire sous cet article!).

Être plus entrepreneur que technicien

Passer moins de temps le nez dans les écrans, c’est aussi faire moins de D.I.Y. Si ton métier c’est d’être coach ou guérisseuse, il y a de forte chance que le temps que tu passes les mains dans le cambouis à bidouiller ton site internet (mettre à jour tes softwares, créer une page de vente…) ou tes publications Facebook/Instagram est du temps et de l’énergie mal dépensé. Mieux vaut déléguer tout ce qui est technique et te concentrer sur la stratégie et le contenu (vidéo, podcast, article, livre, cours…) pour affirmer ton positionnement.

Conclusion

Nous sommes de plus en plus nombreux à ressentir les problématiques de la digitalisation de nos modes de vies et à aspirer à des vies plus slow, y compris au travail. Devenir des Slowpreneurs, c’est décider d'entreprendre autrement en rationalisant et scalant son business grâce à des produits digitaux, qui permettent de ne plus troquer son temps contre de l'argent, tout en restant vigilants à notre hygiène digitale pour ne pas remplacer le temps libéré si ardemment recherché par du temps d’écran.

Pour ne pas replonger

Même avec les meilleurs intentions du monde, nous pouvons dérailler. Une étude montre que recevoir une notification sur le smartphone sans la consulter impacte la concentration de manière négative, ainsi que la créativité et notre capacité à résoudre des problèmes. Autant mettre son téléphone sur avion la majorité de la journée et se réserver des plages. pour le consulter.

C’est ce que je fait. Mes clients peuvent toujours me joindre par mail et en cas d’urgence mes proches ont accès à ma ligne fixe. C'est depuis que je procède ainsi, que j'ai retrouver le temps nécessaire à la création de contenu pour ce blog et ma newsletter, deux piliers de ma stratégie destinée à aider les coachs et les guérisseurs à devenir des Slowpreneurs.

Ma stratégie pour ne pas être une digitale zombie : faire travailler mon site web à ma place

La recherche de prospecst peut être déléguée à ton site web!

Demande mon guide gratuit pour savoir comment générer de nouvelles demande, sans rester scotchée à ton écran (une sieste, du yoga, une ballade en forêt, ton cours de céramique, c'est mieux non?), en utilisant un système de génération de leads pour nourrir et éduquer automatiquement tes prospects.

developpe ton business, meme pendant la sieste

T'as lu, ça t'a plu ?

N'hésite pas à partager via ton réseau préféré :

Donne-moi ton feedback !

Dis-moi en commentaire ce que tu as pensé de cette méthode, ta partie préférée de l'article, celle qui te semble le plus facile à mettre en oeuvre pour toi? le plus difficile?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Obtiens ton guide gratuit et découvre comment générer de nouvelles demandes de prospects, même si tu fais la sieste.

Abonne-toi pour savoir comment générer de nouvelles demandes pour ton entreprise, de manière 100%  automatisée - mais humanisée -  grâce un système de génération de leads, en commençant par ce guide gratuit. Désabonne-toi en un clic à tout moment.

Je déteste le SPAM et promets de garder ton adresse email en sécurité. Voici ma politique de confidentialité.